Les déterminants du bien-être et de la détresse psychologique au travail des employé.e.s du secteur sans but lucratif

OBJECTIFS DU PROJET

Ce projet s’intéresse au bien-être et à la détresse psychologique des employé.e.s travaillant dans des organismes communautaires. Plus spécifiquement, il vise les objectifs suivants :

  1. Mesurer la santé psychologique des employé.e.s travaillant au sein d’organismes communautaires;
  2. Identifier, selon le point de vue des employé.e.s, les principaux facteurs favorisant (ressources) ou nuisant (demandes) à leur bien-être et leur détresse psychologique au travail;
  3. Comparer les scores de santé psychologiques obtenus avant et durant la pandémie de la Covid-19;
  4. Distinguer les employé.e.s présentant davantage de problèmes de santé psychologiques au travail en fonction de leurs caractéristiques personnelles (ex. : genre, âge) ou professionnelles (ex. : statut d’emploi, type d’organisme, ancienneté);
  5. Identifier des avenues d’interventions pour favoriser la santé psychologique de ces employé.e.s.

MÉTHODOLOGIE

Afin d’atteindre ses objectifs, le projet de recherche utilise un devis longitudinal incluant quatre temps de mesure. Le premier temps de mesure consiste en un devis mixte. Des travailleur.euse.s travaillant au sein d’organismes communautaires (n = 21) ont participé à des groupes de discussion (volet qualitatif). Les groupes étaient composés selon le statut hiérarchique des participant.e.s (intervenant.es, employés.es de soutien et directeur.ice.s). Des travailleur.euse.s communautaires (n = 851) ont également rempli un questionnaire tout juste avant le début de la pandémie (novembre 2019 à janvier 2020) (volet quantitatif). 

Les temps de mesure suivants (2, 3 et 4) utilisent un devis quantitatif. Des travailleur.euse.s communautaires ont répondu à un questionnaire à la suite de la première vague de la pandémie (juillet à septembre 2020; n = 527), puis au cours de la deuxième vague (janvier à mars 2021; n = 469). Ils.elles ont également rempli un quatrième questionnaire à l’hiver 2022 (n=20).

ÉTAT D’AVANCEMENT DU PROJET

Les différents temps de mesure effectués ont permis de dresser le portrait de la santé psychologique des travailleur.euse.s communautaires avant et pendant la pandémie COVID-19. Les principaux résultats indiquent que la santé psychologique des travailleur.euse.s du milieu communautaire s’est détériorée depuis le début de la pandémie de la COVID-19 : ils.elles vivent moins de bien-être psychologique au travail et plus d’épuisement professionnel. La diminution de certaines ressources et la complexification de certaines demandes dans le milieu de travail permettent d’expliquer en partie ces résultats.

PUBLICATIONS

Giroux, A., Meunier, S., Doucet, A., Lauzier-Jobin, F., Radziszewski, S., Coulombe, S., et Houle, J. (Accepté). Travailler dans le milieu communautaire : perspectives des travailleurs quant aux demandes et aux ressources qui influencent leur santé psychologique. Canadian Journal of Community Mental Health.

Meunier, S., Giroux, A., Coulombe, S., Lauzier-Jobin F., Radziszewski, S., Houle, J., et Dagenais- Desmarais, V. (2021). Enquête sur la santé psychologique des travailleurs et des travailleuses du milieu communautaire au Québec lors de la pandémie de la COVID-19. Montréal: Université du Québec à Montréal, 62 pages. https://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs4371945?utm_source=Openfield&utm_medium=email&utm_campaign=M736064

Meunier, S., Giroux, A., Coulombe, S., Lauzier-Jobin F., Radziszewski, S., Houle, J., et Dagenais- Desmarais, V. (2020). Enquête sur la santé psychologique des travailleurs et des travailleuses du milieu communautaire au Québec. Montréal: Université du Québec à Montréal, 42 pages. https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/4151758

ORGANISME SUBVENTIONNAIRE

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)